Menu
phone number 01 44 26 38 19

transport iconFrais de livraison de cet artisan : 5,90 € (Offert dès 50,00 € d'achat)

Bourgoin Cognac

Cognac de vigneron

Chez les Bourgoin on connaît bien la martingale.

Bourgoin cognac

Tous les produits (4)

Trier filter
Région Aquitaine

Chez les Bourgoin on connaît bien la martingale. Quatre générations de vigneron se sont succédées à la ferme familiale situé au cœur du petit village de Tarsac sur la commune de Saint-Saturnin. Ici le terroir n’est pas un vain mot et l’on sait que le cognac se fait à la vigne. Cette toute petite maison propose des cognacs atypiques autant sur le fond que sur la forme. À la clef une vision directrice : réconcilier les français(es) avec le cognac. Le cognac, spiritueux désuet relégué au rang de digestif poussiéreux en son pays natal. Comment ? Par une approche viti-vinicole naturelle, de la transparence à outrance, et un soupçon d’innovation.

Le domaine familial porte le nom Bourgoin depuis 1930 et s'étends aujourd'hui sur les crus premiers bois (hautement revendiqué), petite champagne et fins bois. « Nous cultivons, vinifions, distillons et vieillissons nos eaux-de-vie principalement pour nos partenaires historiques Hennessy et Martell. Les deux leaders font un travail admirable à l’export qui profite à toute la catégorie. Moi je suis tout petit alors je me concentre sur la France. Bourgoin Cognac c’est avant tout une prise de parole vigneronne et un laboratoire d’idées. J’aime l’idée que l’on puisse avoir une approche différente même sur une catégorie très encadrée. Une AOC est une œuvre collective, j’ai envie d’apporter ma pierre à l’édifice. Il n’y a pas volonté hégémonique. Je prends du plaisir à élaborer des cognacs qui me plaisent c’est tout ».

La première mise en bouteille a eu lieu le 21 novembre 2015 avec Microbarrique 1994. Une première expression de Bourgoin Cognac basé sur l’innovation. Un XO de 22 ans révolu élevé dans des microbarriques en chêne à gros grain du limousin au bousinage crocodile. Le résultat ? Un cognac rond, suave, long en bouche. Très facile à boire. Succès. Le vigneron revendique principalement le terroir des premiers bois, un minuscule cru oublié de la carte AOC cognac du 1er Mai 1909, qui bénéficie de magnifiques sous-sols du Crétacé. « Je m’obstine à faire des cognacs « natures » qui expriment au mieux le terroir qui les a vu naître. Donc chez moi pas d’assemblages, pas de filtrations, pas de colorants, et pas de sucres ajoutés ».

close icon